Une note critique de J.-L. Metzger sur Y a-t-il (vraiment) des technologies de l'information de Y. Jeanneret

Date 14 octobre 2008 |

Si vous ne connaissez pas le livre d'Yves Jeanneret, Y a-t-il (vraiment) des technologies de l'information, qui a connu une nouvelle édition l'an dernier aux Presses du Septentrion, ou si vous ne l'avez pas lu, voici de quoi réparer votre première lacune et vous donner envie de remédier à la seconde:

http://www.cairn.info/revue-reseaux-2001-3-page-361.htm

La notion de dispositif

Date 11 octobre 2008 |

Un article intéressant d'Yves Jeanneret dans le glossaire du "Sommet mondial sur la société de l'information".

Nombre d'autres définitions utiles figurent sur cette page.

L'Interactivité, suite: petit distinguo (à chaud)

Date 7 octobre 2008 |

Aujourd'hui, juste après la fin de mon cours sur l'interactivité, l'alarme incendie a sonné.
Les étudiants dans la salle ont eu un (bon) moment d'hésitation: était-ce une fausse alerte, comme les précédentes?

Enfin, ils ont commencé à sortir.

Dans un système technique de réactivité, la réaction aurait été spontanée, sans passer par ce stade de délibération et de réflexion: face au stimulus (la chaleur pour le thermostat d'un système de climatisation par exemple), les individus seraient sortis, réagissant directement au signal.

Justement, ce qui s'est déroulé aujourd'hui, c'est, au sens propre, de la communication: non pas seulement les interactions qui ont lié entre eux les étudiants ("qu'est-ce qui se passe?"), mais surtout la question du sens du message, du crédit à lui apporter, du statut à lui reconnaître. Comme le dit Lacan, le propre de la communication - pour qu'il y ait message et utilisation de la fonction du signifiant - c'est qu'on prend acte du message... et que se pose dès lors la question du sens.

Cette distance instaurée avec l'événement fait du signal un signe: un contenu interrogeable, et non une simple procédure d'activation: les hommes ne sont pas des thermostats.

Dans certaines circonstances, il est bon, cependant, qu'ils se comportent comme des systèmes réactifs: une alarme doit précisément être reçue comme un signal plutôt que pensée comme un signe, et la question du sens ne doit qu'à peine se poser. Moins le signal est utilisé, moins il sera un signe, plus il sera efficace...

Competitive examination

Date 5 octobre 2008 |

A l'occasion d'une refonte - et d'une traduction - de mon CV pour des lecteurs internationaux (comprendre: anglophones), j'ouvre le Robert & Collins. Sous le mot "concours", une rubrique détaillée explicative sur l'importance des "competitive [entry] examinations" en France. La composante encyclopédique de ce dictionnaire est intéressante: elle traduit une idée du pays considéré et de sa culture. Sur la même page, le mot "concierge" ("un fléau typiquement français", c'est dans Tardi adaptant Léo Malet). Ajoutons à cela des rubriques grammaticales, et tout sera là: les particularités d'un pays, les pièges de sa langue, toute une énonciation (éditoriale) de la différence et de l'identité culturelle.


Carnets de recherche